VOILIER MIR

mercredi 5 juin 2013

MIR. (+ PALLADA, + NADESHDA)

 
Type : Trois-mâts carré.
 
 
Gréement : 5 vergues sur chaque phare ; petite brigantine ; Toutes les vergues sont fixes, ce qui facilite certaines manœuvres.
 
Matériaux : Coque et pont en acier; pont recouvert de bois. Mâts en acier, formés chacun d’un seul tube rétreint. Il y a cependant des plateformes de hune, comme sur les mâts composés.
 
Date et lieu de lancement : 1987 ; Gdansk, Pologne.
Nom lors du lancement : Mir.
Autres noms :
Néant
Utilisation initiale : Voilier école russe (Marine marchande).
Dernière nationalité connue : Russe
.
Dernier port d’attache connu : Saint-Petersbourg, Russie.
Dernière utilisation connue : Navire-école de l’Académie Navale Amiral Makarov, de Saint Petersbourg..
État : régulièrement entretenu.
Signification du nom : Mir signifie paix, en Russe.
Longueur hors-tout : 109,4 m
Longueur de la coque : 94,8 m
Longueur à la flottaison : 79,2 m

Largeur maximale : 14 m
Tirant d’eau maximal : 6,6 m
Tirant d’air : 49,6 m
Déplacement : 2260 t
Surface maxi de voilure : 2720
Mir est le deuxième grand voilier d’une série construite par les chantiers de Gdansk, en Pologne et un des 5 navires construits pour l’URSS entre 1987 et 1990. Lors du démantèlement de l’URSS, la Russie a gardé le Mir, qui est resté en Europe, tandis que Pallada et Nadezhda naviguent dans le Pacifique. L’Ukraine a obtenu le Druzhba et le Khersones.
Mir est utilisé comme navire-école. Il peut embarquer 144 cadets et son équipage comprend 40 membres. Il participe à de nombreux rassemblements et fréquente assidûment les Armadas de Rouen. Il participe également aux courses de grands voiliers, qu’il a souvent remportées : son armateur le présente comme le plus rapide de tous les grands voiliers
 
 
Coque : Blanche, avec 2 lignes de hublots. Large bande bleue longitudinale, interrompue à l’étrave et à l’arrière. Cette bande bleue suffit à reconnaître facilement le Mir des autres navires de la série.
Superstructures : assez importantes, notamment le rouf et la timonerie situés à l’arrière. Les embarcations sont situées nettement au-dessus du pont.
Avant : étrave à guibre ; beaupré en 1 seule partie . Pas de figure de proue. Pas de gaillard d’avant. Frise dorée sur chaque bord.
 

Arrière : Typique ; on le retrouve sur tous les voiliers de la série : tableau arrière rectangulaire, large, vertical, surplombant la voûte (de forme particulière, en V); ce tableau est percé de 4 hublots carrés. Il est décoré de frises dorées ; le nom et le port d’attache sont de la même couleur.
 
error: Contenu protégé ! !!