BOUNTY II

  Bounty II était une réplique du navire à bord duquel le capitaine Bligh entreprit un voyage d’exploration en Polynésie ; le but principal était de ramener, en bon état, des plants d’arbres à pain. Après avoir dû rebrousser chemin au cap Horn et passer par l’océan Indien, Bligh dut affronter une mutinerie après le départ de Tahiti ; mutinerie provoquée par une attitude intransigeante du capitaine. Cette mutinerie (28 avril 1789) a été racontée dans plusieurs films. Bligh fut abandonné dans une chaloupe avec quelques hommes qui lui étaient restés fidèles. Il s’en sortit, rejoignit l’Angleterre et obtint un bateau pour repartir à la chasse aux mutins. Ceux-ci s’étaient établis dans l’île Pitcairn et firent sauter le navire pour ne pas être repérés. Les habitants actuels de cette petite île isolés descendent tous des mutins.

   La première réplique  a servi à la réalisation du premier film sur le sujet (1935).

  La seconde réplique américaine, décrite ici, Bounty II, a été construite pour le film de la MGM, avec Marlon Brando dans le rôle de Fletcher Christian. Elle a également servi au tournage de l’Île au trésor, avec Charlton Heston ; de Pirates des Caraïbes (le secret du coffre maudit), avec Johnny Depp, et de bien d’autres films encore.

   Basé à Saint-Petersburg en Floride, le voilier était utilisé pour des croisières entre le Canada et les Caraïbes. En 2010, par exemple, il a navigué surtout sur les Grands Lacs, entre USA et Canada. Il est venu en Grande-Bretagne de 2007 à 2009, et en avait profité pour faire escale à Brest en octobre 2007. Il participait à l’opération Opsails au printemps et en été. La” society for preservation of HMS Bounty”, de Lunenburg, aurait voulu le faire revenir dans le port où il a été construit.


Cette réplique était plus grande que l’original (longueur augmentée d’un tiers pour des raisons cinématographiques). Les proportions étaient cependant respectées et l’intérieur était aménagé comme dans l’original ; très intéressant, cet intérieur pouvait être visité par le public aux escales, un peu comme sur l’Endeavour ; il ressemblait un peu à ce dernier, avec cependant un avant un peu plus hydrodynamique.

Il existe actuellement une autre réplique, Bounty III, lancée en 1979 à Whangarei (Nouvelle Zélande) qui était basée à Sydney, où elle servait de musée et était utilisée pour des sorties à la journée. Le navire a servi au tournage du film de Bernard William, dans lequel Mel Gibson joue le rôle de Fletcher Christian, tandis que Anthony Hopkins interprète William Bligh. Après le film il a servi de navire de croisières et a été utilisé pour des séries télévisées. Il a même navigué avec, à son bord, des officiers descendant de Willam Bligh et de Fletcher Christian.
Ce navire est construit de façon composite (coque en acier, bordés en  bois) ; ses caracté-ristiques sont les suivantes :
Gréement : Mâts à chouques ; 2 vergues sur le mât de misaine et sur le grand mât ; 1 voile carrée et une brigantine, sur le mât d’artimon. Une civadière sous le beaupré.
Longueur hors-tout : 42 m
Longueur de la coque : 32 m
Longueur à la flottaison : 24,5 m
Largeur maximale : 7,6 m
Tirant d’eau maximal : 3,8 m
Tirant d’air : ? m
Déplacement : 387 t
Surface maxi de voilure : 697 m2.
   On voit tout de suite que ce navire  est plus petit que l’américain. Il semble qu’il soit plus fidèle à l’original, vu de l’extérieur. C’est lui qui est décrit et photographié dans le livre “les grands voiliers du Monde” de Beken et Abranson.
   Aux dernières nouvelles, le navire a été vendu à la Chine et se trouve à Hong-Kong ; Il devrait être ouvert au public en 2013 et servir de restaurant.
   Il ne reste donc plus de réplique navigante de ce célèbre navire.

 
Gréement : Mâts à chouques ; 4 vergues sur le mât de misaine et sur le grand mât ; 2 voiles carrées et une brigantine, sur le mât d’artimon. 18 voiles.

Matériaux : Coque et pont en bois ; mâts en bois.

Date et lieu de lancement : 1960 à Lunenburg (Nouvelle Écosse, Canada) ; original : 1784 à Hull (Angleterre) sous le nom de Bethia ; transformé et rebaptisé en 1787.
Nom lors du lancement : Bounty.
Autres noms : aucun.
Utilisation de l’original : Voilier d’exploration .
Dernière nationalité connue : USA.
.Dernier port d’attache connu : Saint Petersburg, Floride, USA.
Dernière utilisation connue : Musée naviguant, voilier-école, films.
État : disparu récemment (lundi 29 octobre 2012).

Signification du nom : Bounty, en Anglais, signifie générosité ou prime.

Longueur hors-tout : 51,4 m
Longueur de la coque : 40,5 m
Longueur à la flottaison : 37 m
Largeur maximale : 9,2 m
Tirant d’eau maximal : 3,8 m
Tirant d’air : 35 m
Déplacement : 481 t
Surface maxi de voilure : 950 m2.

Coque : frégatée ; noire, 2 fines bandes jaunes.

Superstructures : Peu marquées.

Avant : Guibre, beaupré . Figure de proue (femme à longue robe noire).


Laisser un commentaire

error: Contenu protégé ! !!